Le blog de référence pour les marketeurs

20 mars 2017

8 faits intéressants que vous ignoriez sur l'algorithme de Google

Écrit par | @

guy_on_laptop.jpg

Depuis déjà plus de vingt ans, Google fait partie de notre quotidien. Avec un tel passé, il doit bien y avoir des anecdotes amusantes à son sujet.

Les algorithmes peuvent se révéler vraiment captivants, après tout, ce sont eux qui fournissent des résultats pour chacune de nos recherches sur internet. Mais comment fonctionne l'algorithme de Google et comment a-t-il évolué au cours de ces nombreuses années ?

Améliorez votre stratégie SEO et votre référencement grâce à cet e-book

Cet article rassemble des informations intéressantes et amusantes sur l'algorithme de Google et la façon dont il a façonné la manière dont nous effectuons des recherches aujourd'hui.

Qu'est-ce qu'un algorithme ?

Pour citer Google, « les algorithmes sont les processus et formules informatiques qui prennent vos questions et les transforment en réponses ». Ils scannent les millions de pages web qui existent pour trouver les informations que vous recherchez. Difficile alors d'imaginer une vie sans algorithmes, dans laquelle nous devrions parcourir cette masse d'informations page par page. 

Bien heureusement, Google a développé un algorithme qui peut lire, à une vitesse inimaginable, différentes informations sur les pages web et il détermine leur probabilité de pouvoir répondre à votre question.

Mais l'analyse ne porte pas simplement sur les mots présents sur les pages web. Les algorithmes peuvent aussi découvrir à quel point le contenu est récent, pertinent pour votre emplacement géographique et s'il ressemble à du spam.

Tout ceci est important pour les marketeurs puisque le trafic issu des recherches naturelles évolue en fonction du référencement de vos pages. Il est donc important de comprendre le mode de fonctionnement de l'algorithme et comment vous pouvez optimiser votre contenu. De plus, il est essentiel de savoir s'adapter, car l'algorithme de Google a beaucoup changé au cours des années et il continuera à le faire tout en devenant de plus en plus intuitif.

8 faits intéressants et amusants sur les algorithmes de Google

Coding-2.jpg

1 - L'algorithme principal de Google se nomme : Hummingbird

Si vous vous tenez au courant des changements apportés à l'algorithme de Google, vous avez sans doute eu connaissance de différents noms : Panda, Penguin, Pigeon...

Toutefois, ces noms se réfèrent à des mises à jour apportées à l'algorithme général, qui s'appelle Hummingbird ou colibri en français. Ce nom a été officiellement annoncé en septembre 2013 et il a été choisi car il permet de rendre les résultats de recherche plus « précis et rapides ».

Pour décrire l'intégralité de l'algorithme de Google, nous pouvons utiliser une analogie : Hummingbird est une « recette » qui comporte des centaines d'« ingrédients ». Ces ingrédients sont les différents éléments (ou mises à jour de l'algorithme) qui aident à déterminer la qualité de ces millions de pages et si l'une d'entre elles pourrait répondre à votre demande.

2 - Google modifie son algorithme environ 500 fois par an

Moz, une communauté SEO, affirme que Google modifie son algorithme entre 500 et 600 fois par an, mais que la plupart de ces mises à jour sont si peu importantes que le public n'en entend généralement pas parler. Mais même en omettant ces modifications mineures, Moz a enregistré pas moins de 140 mises à jour de l'algorithme de Google depuis l'an 2000.

Les changements dans l'algorithme de Google se sont rapidement accélérés. En effet, sur la période de 2000 à 2008, on ne compte que 25 mises à jour, contre 115 après 2008.

Pourquoi y a-t-il eu bien plus de mises à jour au cours des dernières années ? L'augmentation extraordinaire du nombre d'utilisateurs entre peut-être en ligne de compte, mais il peut aussi s'agir des changements dans notre mode de recherche. En effet, nous effectuons de plus en plus de recherches sur nos téléphones ; 51 % des médias numériques sont consultés sur un mobile, ce qui a entraîné la mise en place de mesures par Google à l'encontre des pages qui n'étaient pas optimisées pour ce support.

Nous commençons également à constater une augmentation des recherches vocales. Même s'il n'y a, à ce jour, aucune formule précise pour planifier ou référencer les pages adaptées à ce type de recherches, nous pouvons supposer que Google modifiera petit à petit son algorithme pour en tenir compte. Après tout, selon une étude menée par KPCB le nombre de recherches vocales a été multiplié par 35 entre 2008 et 2016.

Une certaine flexibilité est donc nécessaire pour comprendre l'algorithme. Ce dernier va continuer à changer et les marketeurs doivent apprendre à s'adapter pour conserver un bon référencement de leur site web.

3 - Les objectifs d'origine : réduire la publicité et améliorer la qualité du contenu

L'histoire de Google remonte à environ 20 ans. En 1997, les co-fondateurs Larry Page et Sergey Brin travaillent sur leur premier moteur de recherche, alors appelé BackRub.

En 1998, ils publient un article qui mentionne pour la première fois PageRank, la technologie que Google utilise pour référencer les résultats de recherche. Cet article très dense avance toutefois une idée qui se détache du reste : au moment de sa rédaction, Page et Brin notent que « la publicité constitue le modèle économique dominant pour les moteurs de recherche commerciaux. Cependant, les objectifs de ce modèle économique ne s'attachent pas toujours à fournir des résultats de recherche de qualité aux utilisateurs. »

Les fondateurs de Google savaient donc, dès la création du moteur de recherche, quels seraient les problématiques auxquelles l'entreprise ferait face et Google a continué à se concentrer sur la qualité de son contenu, en surveillant la part de publicité présentée à ses utilisateurs. On pourrait même avancer que c'est pour cette raison que Google continue à apporter autant de modifications à son algorithme : afin d'essayer de trouver de nouvelles façons de fournir le meilleur contenu possible aux utilisateurs.

4 - PageRank porte le nom du co-fondateur de Google, Larry Page

La technologie PageRank, qui permet à Google de référencer des pages web est une association du mot « rank » qui signifie « référencement » en anglais et du nom d'un des fondateur de Google, Larry Page.

La technologie PageRank elle-même possède une histoire remarquable. Bénéfique à de nombreux points de vue, elle est pourtant déroutante, même pour des experts du SEO. PageRank est l'outil qui étudie les liens entre des pages pour déterminer leur pertinence. Il s'agit en quelque sorte d'un système de vote dans lequel les liens entrants vers une page donnée peuvent influencer l'autorité du site web. Cependant, tout le monde pouvait auparavant consulter le PageRank d'un site, c'est-à-dire son autorité et de nombreux webmasters s'en servaient pour manipuler les algorithmes de Google afin d'améliorer le référencement de leur site web.

Au printemps 2016, Google a annoncé qu'ils utiliseraient toujours la technologie PageRank en interne pour ajuster leur algorithme mais que le public ne pourrait plus consulter ses données. Certains ont vu cette annonce comme une bonne nouvelle : en effet, l'importance accordée aux liens par PageRank avait donné naissance à des comportements interdits par Google, comme l'achat et la vente de liens.

Aujourd'hui, la technologie du référencement offre plus de discernement, en grande partie grâce à MozRank, un score de popularité des liens. 

5 - Il existe une Google Dance mais ce n'est pas ce que vous croyez

Il ne s'agit pas d'avoir fière allure en suivant une chorégraphie sur la thématique du SEO. En réalité, la Google Dance est le nom que portaient les modifications soudaines de référencement à l'époque où l'algorithme subissait chaque mois des mises à jour importantes. En 2003, Google a cessé d'appliquer ces mises à jour mensuelles importantes à son algorithme et a commencé à faire des ajustements globaux et discrets.

Pour suivre tous ces changements, surtout les plus mineurs, vous pouvez consulter le bulletin météo de Mozcast. À l'instar d'un bulletin météorologique, ce rapport attribue une température indiquant à quel point l'algorithme a changé depuis la veille ; plus la température et les risques de tempête sont élevés, plus le changement est important dans les référencements de Google. Cet outil est une très bonne manière de confirmer des soupçons que vous pourriez avoir sur des possibles changements dans l'algorithme de Google. 

En 2016, pour faire un clin d'œil aux algorithmes Google Dance, Google a organisé un rassemblement d'experts SEO portant le même nom. 

6 - Il n'y a pas vraiment de raison derrière les noms des mises à jour

Il serait intéressant de savoir s'il existe une histoire derrière le nom des mises à jour d'algorithmes tels que Penguin ou Panda... Toutefois, d'après Moz, il n'existe aucune méthode formelle d'attribution des noms.

Ce sont les utilisateurs qui ont nommé la plupart des mises à jour ; la mise à jour Boston, par exemple, porte ce nom car elle a été révélée lors de la conférence SES à Boston. 

Moz indique aussi que quelques-uns des noms des mises à jour de l'algorithme, comme Caffeine, Panda et Vince, sont venus directement de Google et que les deux dernières portent le nom d'ingénieurs de Google. 

7 - Les algorithmes sont de plus en plus doués pour la recherche d'images

Google a récemment annoncé la sortie de Pixel, son nouveau smartphone. Ce téléphone possède de nombreuses fonctionnalités intéressantes mais son appareil photo est une des plus impressionanntes. 

Isaac Reynolds, chef de produit à Google, explique que l'appareil photo possède des « algorithmes logiciels exceptionnels ». Il s'agit notamment de l'algorithme HDR+ de Pixel, qui aide les utilisateurs à prendre des photos de la meilleure qualité possible en dépit de l'éclairage ou du mouvement.

Mais quel est le rapport avec l'algorithme de recherche de Google ? Ce nouvel appareil montre la progression dans la quête d'offrir le meilleur contenu possible, images comprises, aux utilisateurs. Dans le domaine des recherches visuelles, tout repose sur l'API Cloud Vision, la technologie qui permet à Google d'analyser et de déterminer le contenu des images.

Fin 2015, Google a rendu l'API accessible au public, ce qui a permis de la tester et de voir comment elle lisait le contenu de photos prises par les utilisateurs. Cet API identifie avec beaucoup de précision les éléments d'une image. Nous avons testé cet outil et avons commencé avec une photo de chien :

Screen_Shot_2016-10-12_at_11.25.56_AM.png

Nous avons aussi testé l'API avec cette photo de l'équipe Blog de HubSpot : 

catégories de l'API pour l'équipe Blog

analyse faciale de l'équipe Blog

Les résultats sont impressionnants. L'API peut identifier qu'il s'agit d'un chien noir et sur la seconde photo, elle peut aussi identifier que l'équipe était de bonne humeur.

Cet outil est remarquable et ingénieux, il est programmé pour détecter et reconnaître les éléments ou les objets d'une image. L'algorithme s'aide d'une base de données d'images existantes montrant une variété d'expressions, d'objets, de paysages et les compare avec l'image demandée.

Si vous aussi souhaitez tester l'API, vous pouvez le faire ici.

8 - Il existe un côté humain : les « évaluateurs de recherche »

Google fait appel à des êtres humains pour évaluer la qualité des résultats de recherche. Chaque année, environ 40 000 de ces « évaluations de précision », comme Google les dénomme, sont effectuées par des évaluateurs pour déterminer la qualité des résultats de différentes recherches.

Un document de 146 pages explique les règles utilisées par les évaluateurs de recherche pour noter les résultats. Il s'adresse principalement aux personnes souhaitant devenir des évaluateurs, mais en le parcourant, on note des informations qui peuvent être utiles pour les développeurs et les marketeurs voulant savoir ce qui détermine la qualité des résultats, ou pour les personnes qui débutent tout juste avec le SEO.

Trois sections différentes sont par exemple consacrées aux pages de qualité élevée, intermédiaire et faible. Par exemple, si une page est considérée comme n'ayant aucun objectif réel, elle sera classée comme étant de faible qualité. Gardez ceci à l'esprit quand vous développez et gérez votre contenu. Relisez vos contenus et déterminez si vos pages doivent être modifiées.

Voilà comment les algorithmes peuvent être amusants, surtout quand vous testez l'API de reconnaissance sur vos photos. Si vous avez hâte de voir ce que Google réserve pour le futur, gardez un œil sur nos publications et nous vous tiendrons au courant.

En attendant, si vous souhaitez en apprendre plus sur le SEO, téléchargez notre guide afin de découvrir des techniques d'optimisation utiles pour votre contenu. 

New Call-to-action

  guide gratuit : apprenez tout sur le SEO auprès d'experts

Sujets: SEO

Inscrivez-vous

Commentaires

Nous sommes désolés de vous avoir raté ! Nous fermons les liens de discussion pour les anciens articles du blog, mais nous voulons toujours entendre vos avis ! N'hésitez pas à nous tweeter ! @HubSpotFrance pour poursuivre la discussion.

Commentaires
X

Souscrivez au blog Marketing de HubSpot

Rejoignez plus de 300 000 experts en Marketing et recevez les derniers articles du blog directement dans votre boîte E-Mail. Inscrivez votre adresse ci-dessous.