Le blog de référence pour les marketeurs

15 octobre 2015

Ce qu'on ne vous dit pas sur votre carrière quand vous avez 22 ans

Écrit par | @

interview

 

Je ne sais pas pour vous, mais moi, j'ai rarement l'impression d'avoir 22 ans. En revanche, je travaille avec plein de jeunes de 22 ans qui sont intelligents, intéressants, dynamiques et ridiculement pleins d'énergie.

Même si cela me déprime qu'ils ne comprennent pas mes références cinéma, leurs idées et leurs accomplissements sont tout à fait remarquables. Presque toute les semaines, l'un d'entre eux me demande de lui parler « carrière », un sujet dont il sait qu'il devrait se soucier ou auquel il devrait réfléchir mais qu'il ne sait pas comment aborder. 

Les choix de carrière à faire lorsqu'on à 22 ans

Voici une compilation des conseils que je prodigue alors (et qui restent valables même si vous n'avez plus 22 ans)...

1 - Faites le choix du développement

Dès le début de votre vie professionnelle, les choix que vous faites vous définissent alors faites preuve de discernement. Il est très facile d'opter pour l'entreprise la plus réputée ou qui offre les meilleurs salaires mais je recommande de suivre le conseil de notre co-fondateur, Dharmesh Shah : Faites le choix du développement.

Quelle importance l'entreprise pour laquelle vous travaillez (ou envisagez de travailler) accorde-t-elle au développement, tant personnel que professionnel ? De quelle façon l'équipe au sein de laquelle vous allez travailler envisage-t-elle de se développer dans les mois à venir, et quelles sont les perspectives de développement de l'entreprise dans son ensemble ?

Beaucoup trop de gens choisissent une entreprise en fonction de sa réputation actuelle plutôt que de ses possibilités de développement. Pourtant, votre mérite professionnel sera bien supérieur en étant le cinquième employé de LinkedIn après sa croissance exponentielle, qu'en étant le 5 000e employé de Radio Shack avant l'arrêt définitif de sa croissance.

2 - Soyez en apprentissage permanent

Selon moi, les gens accordent trop d'importance au mentorat formel dans leur développement professionnel. Au lieu de choisir une seule personne pour vous servir de modèle et répondre à vos questions, développez cette habitude au quotidien. Notez ce que vous voyez, observez et comprenez ce qui fonctionne ou pas.

Vous pensez que vous vous en souviendrez mais il est probable que vous l'oublierez au fil de votre carrière. Le fait de l'avoir écrit quelque part vous aidera en revanche à conserver cet état d'esprit. Identifiez les gens que vous admirez et inspirez-vous d'eux mais ne comptez pas uniquement sur un seul mentor...choisissez-en plusieurs ! 

3 - Affrontez vos points faibles

Tout au long de votre parcours professionnel, vous devrez apprendre de nouvelles choses et pour que ce soit plus facile par la suite, vous devez développer cette habitude dès à présent.

Alors au lieu de pratiquer la politique de l'autruche, attaquez-vous à ce que vous ne maîtrisez pas. Vous êtes un excellent rédacteur mais peu porté sur l'aspect technique ? Quelques notions de code ou une pratique approfondie de Photoshop vous seront d'un grand secours. Vous êtes le roi du détail mais vous avez du mal à avoir une vision d'ensemble ? Demandez à l'un de vos collègues spécialiste de la gestion de projet comment il jongle entre toutes les priorités.

On a facilement tendance à se contenter de ses talents naturels ou de sa formation mais vous serez amplement récompensé si vous consacrez du temps et des efforts à vos principaux points faibles dès le début de votre carrière, et ce de façon régulière.

4 - C'est en fournissant un travail remarquable qu'on développe le mieux son réseau

Beaucoup trop de gens considèrent le développement de leur réseau professionnel comme une activité à part, telle la course à pied ou la guitare. En réalité, la meilleure façon de développer votre réseau est d'obtenir des résultats éblouissants dans votre travail. Vous en retirerez les bénéfices pendant tout le reste de votre carrière.

Cela ne signifie certes pas qu'il faut négliger l'entretien de votre réseau, qui reste un impératif. Simplement, ne laissez pas votre ambition professionnelle vous faire oublier ce qui est important pour réussir.

5 - Accumulez les résultats, pas la reconnaissance

La principale récrimination que j'entends de la part des jeunes actifs, c'est que quelqu'un d'autre a récolté les fruits de leur travail et que « c'est injuste ». On se sent terriblement frustré quand on consacre du temps et de l'énergie à un projet et que c'est une autre personne qui reçoit des félicitations.

Mais vous savez quoi ? La vie est parfois injuste, et le travail aussi. En revanche, je peux vous certifier qu'au bout du compte, ce sont ceux qui ont accumulé les résultats, au lieu de se concentrer sur la reconnaissance, qui sont récompensés. Au lieu d'être obsédé par la reconnaissance et les félicitations, soyez obsédé par les résultats : votre carrière vous en remerciera plus tard !

6 - Votre supérieur n'est pas responsable de la gestion de votre parcours professionnel 

Votre supérieur est chargé de gérer votre travail mais ce n'est pas un devin, ou un diseur de bonne aventure ni un psychologue. Il peut et devrait soutenir vos objectifs professionnels mais le seul pilote de votre carrière, c'est vous.

Gérez-la proactivement en réclamant ce que vous voulez, en précisant clairement ce qui vous intéresse et prenant totalement en compte les retours et commentaires que l'on vous fait. Vous deviendrez ainsi un meilleur employé et un meilleur chef d'équipe, que vous restiez dans l'entreprise pendant 10 mois ou pendant 10 ans.

7 - Attaquez-vous aux gros morceaux

Apprenez dès le début à reconnaître ce qui est important pour votre activité : quelles sont les priorités absolues, pourquoi et quels projets entrent activement dans le cadre de ces priorités ? Portez-vous volontaire pour ces projets. La récompense sera à la hauteur du risque encouru et la façon dont vous les gérez pourrait influencer votre parcours professionnel dans les décennies à venir.

Faites preuve de réflexion, de diligence et de ténacité. Les chefs d'équipe remarquent les employés qui n'ont pas peur de s'attaquer à un gros morceau et vos collègues préfèreront collaborer avec quelqu'un capable de relever un vrai défi.

8 - Tirez profit des réseaux sociaux

La plupart des jeunes de 22 ans considèrent que les réseaux sociaux sont avant tout un moyen de rester en contact avec leurs amis mais il ne faut pas oublier que c'est un outil puissant qui permet d'être remarqué par de futurs employeurs.

Avant toute chose, supprimez ou passez en mode privé tous les commentaires ou photos portant sur vos années de fêtes étudiantes. Ensuite, définissez un rappel trimestriel dans votre agenda pour actualiser votre profil LinkedIn en ajoutant vos derniers résultats, afin que votre CV en ligne soit toujours à jour. Enfin, partagez du contenu provenant d'entreprises et de personnes que vous admirez.

Si l'imitation est la plus belle forme de flatterie, le partage sur les réseaux sociaux s'en approche et peut fortement contribuer à vous faire remarquer.

9 - Apprenez à rebondir

Jack Welch, que j'ai eu la chance d'avoir comme professeur à MIT Sloan, est célèbre pour avoir échoué au début de sa carrière. Sa devise, que je reprends souvent, est « On n'a pas toujours un parcours professionnel linéaire. Mais ce qui compte, c'est la façon dont on se remet en selle. »

Si vous n'avez pas obtenu un certain projet ou si un stage ne s'est pas déroulé comme prévu, ne vous rabaissez pas et allez de l'avant. Votre réussite est largement liée à votre capacité à rebondir après un échec donc plus vite vous apprendrez à avoir la bonne attitude à la suite d'un revers, mieux ce sera.

10 - Attrapez dès que possible le virus de la gratitude

Les gens se souviennent davantage de la gratitude que de toute autre émotion ou motivation. Prenez le temps de remercier ceux qui vous ont fait passer un entretien, qui ont pris le temps de vous faire bénéficier de leur expérience ou dont l'influence vous a permis de réussir. Usez de compliments et de gentillesse vis-à-vis des personnes qui vous ont aidé. Elles le remarqueront et s'en souviendront pendant des années.

Autrefois, lorsqu'on était embauché dans une entreprise, on y restait pendant des années (sinon des dizaines d'années). Désormais, on change régulièrement de travail, ce qui signifie qu'il est à la fois plus important et plus difficile de bien gérer sa carrière. Les possibilités semblent infinies, les longues études semblent nécessaires et on commence bien trop tôt à comparer son parcours professionnel avec d'autres, en ayant peur d'être mis de côté ou laissé pour compte.

Au lieu de passer tout votre temps à réfléchir à votre prochain poste, à votre prochaine décision ou à votre prochaine soirée de réseautage, efforcez-vous de produire un travail remarquable, de lutter sans merci contre vos points faibles et de ne pas avoir peur d'accepter des tâches que d'autres trouvent insurmontables. Je vous promets que c'est ainsi que vous progresserez !

Vous avez maintenant en main des conseils précieux qui pourront s'appliquer tout au long de votre carrière alors ne les oubliez pas et mettez les en pratique ! Besoin d'autres conseils pratiques sur votre carrière ou le marketing ? Souscrivez à notre newsletter

Inbound Marketing France

Sujets: Inbound Marketing

Inscrivez-vous

3 Commentaires

Nous sommes désolés de vous avoir raté ! Nous fermons les liens de discussion pour les anciens articles du blog, mais nous voulons toujours entendre vos avis ! N'hésitez pas à nous tweeter ! @HubSpotFrance pour poursuivre la discussion.

3 Commentaires
X

Souscrivez au blog Marketing de HubSpot

Rejoignez plus de 300 000 experts en Marketing et recevez les derniers articles du blog directement dans votre boîte E-Mail. Inscrivez votre adresse ci-dessous.